Balise de détresse : tous les conseils pour bien s’équiper

balise de detresse kannad 2

Avant toute chose, une balise de détresse ne sera fonctionnelle qu’à partir du moment où un numéro MMSI lui sera attribué ou bien sur les balises PLB si elles sont enregistrées sous un nom personnel.

Un peu de vocabulaire

Cospas-Sarsat : système mondial fournissant, à l’aide de satellites, des informations d’alerte et de localisation en vue d’opérations de recherche et de sauvetage. Ce système reçoit l’ensemble des signaux émettant sur la fréquence 406 MHz.

Attention : ne pas confondre le système de balise de détresse COSPAS SARSAT avec les balises AIS (Automatic Identification System) ou bien le système de repérage d’homme à la mer « Man Overboard » (MOB) dont la portée est limitée à environ 5 milles pour les plus performants.

MMSI : série de neuf chiffres attribuée à un navire qui représente son identité unique (Un MMSI = un Navire). Cela veut dire que l’ensemble des équipements à bord programmés MMSI devront être codés à l’aide du même MMSI (VHF marine, Balise de détresse, AIS, etc.). Aussi, le numéro MMSI attribué à un navire ne peut être attribué à un équipement d’un autre navire.

Plus d'informations sur le numéro MMSI : https://registre406.cnes.fr/sarsatweb/do/login

A quoi sert le numéro MMSI ? Cette identifiant va servir aux centres de secours qui, en cas d’alerte, retrouveront rapidement des informations telles que le nom du navire, les contacts à terre à appeler en cas d’urgence et d'autres informations.

Le système COSPAS-SARSAT comprend trois types de balise détresse :

Balise Maritimes : en anglais EPIRB (Emergency Position Indication Radio Beacons)

Aéronautiques : ELTs (Emergency Locator Transmitters)

Balise Personnelles : PLBs (Personal Locator Beacons)

Pour ce qui est du domaine maritime, on utilisera un type de balise de détresse principalement , à savoir la Balise EPIRB qui va permettre à la fois une identification immédiate du navire ainsi que le calcul de la position.

Conseils pour s’équiper

Avant de faire votre choix, veillez à bien suivre la série de conseils suivants :

Les balises de détresse PLB ne peuvent pas être codées avec un numéro MMSI (hormis certains modèles*) et n’ont pas le même niveau d’exigence de résistance en milieu marin que les balises EPIRB. Il serait donc conseillé d’opter pour une balise de détresse EPIRB.

Assurez-vous que votre balise émet sur la fréquence 406 MHz. En effet, les signaux émis sur la fréquence 121,5 MHz ne sont plus traités par COSPAS-SARSAT.

Le couplage avec un GPS constitue une sécurité supplémentaire. Permettant non seulement de localiser plus précisément le navire, il va réduire aussi de manière considérable le délai nécessaire pour localiser la balise de détresse, en transmettant une position codée qui sera relayée en quelques minutes aux centres en charge de la recherche et du sauvetage.

Les Balises EPIRB doivent être absolument codées par un MMSI. Par défaut, ces balises de détresse ont un numéro de série qui n’est pas identifiable, donc inefficace en cas de détresse. Rapprochez-vous de notre vendeur Nootica habilité à fournir et installer les numéros MMSI sur les balises de détresse.

Pour tout autre conseil ou information, n’hésitez pas à vous tourner vers notre vendeur électronique.

*Modèles de balises de détresse PLB programmables en MMSI : Ocean Signal RescueMe, SafelinkPro, Mc Murdo Max-G, GME MT410G.

Current Promotions