Comment choisir son wakeboard ?

Très tendance ces dernières années, le wakeboard n’en finit pas de séduire de nouveaux adeptes. C’est probablement parce que cette activité nautique est parmi les plus simples à appréhender et qu’elle ne nécessite pas un trop gros investissement. On accède donc rapidement à un nouveau loisir, qui ouvre grand les portes aux sensations fortes. Vous êtes pressé de vous y mettre ? Suivez-nous, on vous aide à choisir la bonne planche ! 

Les caractéristiques des différents wakeboards

C’est vrai que la pratique du wakeboard est assez facile et rapide à acquérir. Tant mieux, on est tout de suite dans le vif du sujet, sans y consacrer des mois d’apprentissage. Par contre, ceci est vrai à condition d’avoir choisi le bon matériel, et surtout la bonne planche. D’autant plus que le succès de cette pratique a occasionné un élargissement de l’offre et qu’il devient un peu compliqué de s’y retrouver. 

Le noyau du wakeboard

Il s’agit de la composition du cœur de la planche, qui agit sur sa rigidité et sa solidité. Il y a trois noyaux différents : 

  • Le noyau en mousse est le noyau originel, le premier utilisé pour fabriquer les wakeboards. Il est surtout utilisé aujourd’hui pour les planches de navigation de plaisance. La légèreté de ces planches adoucit la réception ce qui les rend plus faciles à maîtriser ;

  • Le noyau en bois donne une planche plus solide, qui peut heurter les modules du Cablepark sans crainte. Elle peut être aussi moins épaisse, ce qui lui donne une plus grande flexibilité, pour de meilleures réceptions ;

  • Le noyau hybride, comme son nom le suggère, réunit les deux formules : un noyau en bois associé à 2 longerons en mousse. Ce qui donne une planche plus légère que le bois plein, et avec plus de flex qu’un noyau tout en mousse. 

Le rocker

Le rocker désigne le profilage de la planche. On distingue le rocker continu et le rocker 3 niveaux. Pour bien comprendre ces notions, allez voir du côté de notre guide d'achat wakeboard.

Le rocker continu 

Le rocker continu présente une courbure régulière du nose au tail de la planche (du nez à la queue). Ce type de planche dont la forme rappelle celle d’une banane fatigue moins les bras car il offre une plus faible résistance à l’eau. Il occasionne cependant une perte de précision dans les coupes mais favorise la vitesse. Plus maniable, ce type de wakeboard muni d’un rocker continu permet aussi une pratique dynamique. c'est le cas de la planche Obrien System.

Planche Obrien rocker continu

Le rocker 3 niveaux

Le rocker 3 niveaux permet une pratique plus punchy. La planche est plane au centre et le nose et le tail sont relevés. Cette forme plus anguleuse permet une réception plus douce ; elle est très appréciée des freeriders car elle offre plus de pop. Mais elle nécessite une certaine expérience de la pratique du wakeboarding, car elle est plus physique et plus fatigante. On note aussi une difficulté supplémentaire pour maintenir l’équilibre, par rapport au rocker continu. La planche Jobe Logo Rocker 3 niveaux reste accessible

Planche 3 rocker

La taille de la planche

Vous pensez souvent que plus c’est grand mieux c’est ? Eh bien pas nécessairement en ce qui concerne les planches de wakeboard ! La taille de la planche dépend de votre gabarit, bien entendu, mais également de votre façon de pratiquer le wakeboarding :

  • Une grande planche stabilise les atterrissages et améliore les capacités de flottaison. Elle permet une pratique plus soft, idéale pour les débutants ;

  • Une planche courte est adaptée à la pratique du freestyle, et plutôt réservée aux riders expérimentés car moins de surface de planche entraîne une réception plus précise.

Le stance 

On appelle le stance l’écartement entre les deux pieds du rider sur la planche, une fois qu’ils sont dans les inserts. Comme pour les skis ou le snow, le stance doit être réglé avant le départ, en fonction de votre taille et de votre poids. La largeur idéale de stance est approximativement légèrement supérieure à la largeur du bassin, selon votre ressenti sur la planche. C’est cet écartement qui vous permet de garder un meilleur contrôle de votre équilibre sur le wakeboard, et cela dépend aussi de votre pratique : 

  • La tendance est au « mini stance », qui permet de garder une posture plus naturelle et procure plus de puissance ; il facilite l’appel en saut et les rotations, mais l’équilibre est plus difficile à conserver ; 

  • Alors que le « wide stance », donc un écart de pieds plus large, procure plus de stabilité mais engendre une perte de puissance des jambes.

Les channels

Les channels sont les rainures situées sous la planche. Elles guident l’eau en filets et permettent une meilleure accroche. Sous la semelle de la planche, il peut aussi y avoir des concaves, ou rien du tout, selon le type de glisse pratiqué. Pour les débutants, il est préférable d’utiliser un wakeboard avec beaucoup de channels ; cela diminue un peu la glisse mais apporte plus de précision.  

Enfin, le flex fait aussi partie des caractéristiques du wake et peut intervenir dans le choix du modèle. Mais comme c’est plutôt une question de ressenti à l’utilisation, difficile d’avoir un avis sans avoir pratiqué. Les débutants se tournent souvent vers une planche plutôt souple, qui pardonnera leurs premières erreurs. Une planche rigide est beaucoup moins indulgente ! Toutefois, pour débuter attention à ne pas choisir un Flex trop important car les planches flex sont aussi beaucoup plus nerveuses.

Planche Spinera

Choisir sa planche wakeboard suivant sa morphologie

La taille de la planche n’est pas un impératif et les mesures sont souvent données à titre indicatif. La wake doit surtout être choisie en fonction de votre poids. Reportez-vous aux données techniques pour être certain de choisir une planche qui correspond à votre gabarit

La planche de petite taille est plus maniable, elle facilite les figures et les manœuvres, tandis qu’une planche plus grande apporte une meilleure stabilité. Il existe tout de même des planches wakeboard homme, femme et junior. Le tableau ci-dessous vous donne une idée des formats de planche à privilégier.

 

  TAILLE et POIDS du rider

  TYPE DE PRATIQUANT

  TAILLE RECOMMANDÉE

  140 - 150 cm

  Enfant

  125 cm

  150 - 170 cm 

  40 à 70 kg

   Adolescent et femme 

  130/136 cm

  170 - 180 cm

  56 à 80 kg environ 

   Homme

  138/140 cm

  plus de 180 cm 

  > 80 kg

   Homme

  140/144 cm 

Notez que plus la planche est grande et plus il est difficile de faire un blocage avec talons dans l’eau. Or le blocage est la base de toute figure de wakeboard. Les planches de park sont en principe un peu plus petites que les planches bateau.

Choisir son wakeboard selon sa pratique 

Le wakeboard se pratique de deux manières : le rider est tracté par un bateau, ou s’il est pratiqué dans un wakepark, il est accroché à un câble. Selon l’usage que vous prévoyez de faire de votre planche, celle-ci n’aura pas les mêmes particularités. Vous pouvez donc choisir entre trois types de planches : celles dédiées au wakeboard bateau, les planches réservées à la pratique en wakepark, et les planches mixtes.

Les planches de wakeboard par bateau

Les planches de wakeboard tractées par un bateau sont plus rigides pour résister aux vagues. Elles comportent des canaux, ou channels, sous la semelle, mais pas de « grind ». Elles sont en principe en mousse polyuréthane. Munies d’ailerons moulés, elles ne sont absolument pas adaptées à la pratique en wakepark. On peut cependant pratiquer le wakeboard par bateau avec une planche de câble mais elle sera moins performante. Sur la planche de wakeboard bateau, les ailerons servent à maintenir votre direction. Choisissez de préférence une planche dont les ailerons sont placés au centre, plutôt que des ailerons éloignés des extrémités.

Les planches de wakeboard en wakepark

Les planches de wakepark sont principalement en bois, ce qui donne une planche plus souple et avec plus de flex. La semelle est revêtue d’un ABS spécial, le grind, particulièrement résistant aux chocs et aux frottements sur les modules.

Les planches mixtes 

Il existe des planches hybrides : elles sont dotées d’ailerons amovibles et ont une semelle « grind base » qui permet de sauter les modules d’un cablepark. Attendez-vous à moins de flex qu’avec un wakeboard « pure park », mais ces planches mixtes permettent un usage occasionnel dans les deux formes de wakeboarding, peut-être en attendant de savoir laquelle vous préférez. Il suffit de démonter les dérives, ou ailerons, pour en faire un wake de bateau.

Lorsque vous avez trouvé le wakeboard qui vous convient, n’oubliez pas de passer par la case «équipement » pour vous procurer des chausses confortables, des gants, sans oublier les indispensables : le gilet de flottaison et le casque. Pour l’achat de votre équipement de wakeboard, des marques comme obrien ou jobe, réputées pour la qualité de leurs produits, vous donneront entière satisfaction, et accompagneront sans problème vos premiers tricks. Un dernier conseil : pensez aussi à emmener un sac étanche, pour y glisser vos affaires personnelles mais aussi des petits accessoires qui facilitent la vie, comme un kit de réparation ou un jeu de vis de chausses. Notre guide achat wakeboard vous donne tous les conseils pour choisir votre matériel en toute confiance. 

 Crédit Photo Unsplash.