Comment pêcher à la mouche en mer?

Vous aimez la pêche sportive et l’adrénaline procurée par la pêche d’un poisson combatif ? Avez-vous déjà essayé de pratiquer la pêche à la mouche en mer ? Plus physique que la traditionnelle pêche à la mouche en eau douce, cette discipline s’avère très efficace pour traquer des poissons vivaces et endurants, tels que la truite, le saumon, le brochet, le bar, le maquereau ou encore l’espadon voilier. Que vous soyez un moucheur débutant ou expérimenté, n’hésitez pas à vous lancer dans cette pratique, qui fait de plus en plus d’adeptes en France ! 

Pêcher à la mouche en mer : une pratique accessible

Le pêcheur à la mouche utilise un leurre synthétique, appelé mouche et une soie comme fil de pêche.

La technique consiste à lancer et récupérer sa ligne dans un mouvement souple de fouet. C'est ce mode de lancer « fouetté » qui différencie la pêche à la mouche de toutes les autres pratiques de pêche. Ce geste permet de sortir la soie du moulinet, pour venir présenter le leurre artificiel au poisson à l’endroit précis choisi par le pêcheur.

Souvent pratiquée en surface ou en rivière, la pêche à la mouche pratiquée en mer fait de plus en plus d’adeptes. Elle se révèle particulièrement fructueuse quand le lancer-ramener classique est moins efficace. Longtemps considérée comme élitiste et difficile à maitriser, la pêche à la mouche en mer s’est largement démocratisée. Elle est aujourd’hui pratiquée sur de très nombreuses destinations de pêche, aussi bien en mer sur les côtes françaises, que dans les eaux tropicales.

La pêche à la mouche en mer se pratique de deux façons : depuis le rivage ou depuis un bateau en mer.

 Peche à la mouche en mer

Une pêche en mer efficace et excitante

La pêche à la mouche en mer utilise bien sûr les mêmes techniques qu'en rivière, si ce n’est que les posées ne nécessitent pas une précision aussi rigoureuse, ce qui la rend plus accessible au moucheur débutant. Par ailleurs, cette technique de pêche en mer permet au pêcheur d’approcher des zones difficiles d’accès, là où se trouvent souvent les plus beaux poissons…

Pour ne rien gâcher, c’est une technique excitante, offrant des sessions de pêche sportives et captivantes et des souvenirs de combats inoubliables ! En effet, le comportement des poissons marins, tel que le bar ou le mulet, sont bien différents de ceux des carnassiers d’eau douce. Ces prédateurs sont combatifs, rapides et d’une grande vigilance. Sans oublier que la difficulté de cette pêche se complique parfois par les conditions de mer.

 

Ou pratiquer la pêche à la mouche ?

La pêche à la mouche est aujourd’hui pratiquée toute l’année, sur de très nombreuses destinations de pêche en mer : 

  • que ce soit dans les eaux tropicales, sur les côtes africaines, en Floride et aux Antilles françaises, aux Bahamas et dans les iles du Pacifique sud ;

  • mais aussi sur nos côtes, en Bretagne et en Normandie, le long de la façade atlantique et en Méditerranée. 



S’équiper pour la pêche à la mouche

Cette pratique nécessite de s’équiper d’un matériel de pêche à la mouche spécifique, adapté à la pratique en mer. 

La canne à pêche 

Plusieurs facteurs sont à considérer pour bien choisir sa canne à pêche à la mouche,, en particulier le type de pêche qui sera effectué ou le poisson ciblé. Les modèles mer sont en général plus rigides et permettent de lancer une soie et des mouches plus lourdes.

Que ce soit du bord de mer ou en bateau, une canne carbone classique, entre 9 et 10 pieds, est parfaitement adaptée. Quoiqu’il en soit, la longueur et la puissance de la canne devront être adaptées au type de poisson que vous envisagez de pêcher. Pour vos premiers essais en mer, une canne d'action semi-parabolique sera la plus polyvalente.

Le moulinet et le backing

Le moulinet est spécifique à cette technique, le spinning ne convient pas. Le moulinet de pêche à la mouche est inoxydable. Il sert à la fois de réserve de fil (backing) et de frein. L’efficacité de ce frein doit être adaptée au type de poisson recherché pour faire face à un combat avec un prédateur de taille importante. 

La soie

La pratique de la pêche à la mouche nécessite l'utilisation d'une ligne, appelée soie. Cette soie, naturelle ou synthétique, permet de propulser la mouche. Le poids et le diamètre de la soie dépendent du type de mouche utilisé. Elle peut être flottante, plongeante ou intermédiaire. 

Les mouches 

Les mouches destinées à la pêche en mer sont beaucoup plus fortes et solides que la plupart des modèles utilisés pour l'eau douce. Il existe une variété infinie de formes et de coloris de mouches. Toutes plus ou moins adaptées au type de poisson recherché : mouches à Bonefish, mouches à Tarpon, mouches à Truite de Mer… En mer, la pêche à la mouche se pratique presque exclusivement au streamer. Les streamers sont des imitations de petits crustacés, d'alevin ou de poissonnets. 

Les accessoires 

Voici quelques-uns des accessoires et outils indispensables  à la pêche à la mouche en mer :

  • un coupe-fil et une pince pour écraser les ardillons ;

  • un panier de lancer pour stocker votre soie et une épuisette ;

  • des bobines de fil ; 

  • un outil pour sécher la mouche ;

  • une paire de lunettes polarisantes.

Après chaque sortie en milieu marin, pensez à bien rincer votre matériel à l’eau douce.

 Crédit Photo Pixabay.com, Pexels.com