A la découverte de la pêche verticale

Vous cherchez une technique de pêche plutôt sportive et passionnante ? La pêche verticale est faite pour vous ! La “pêche verticale” regroupe les différentes techniques de pêche qui s’effectuent depuis une embarcation (bateau, barque, float tube…) et qui consistent à laisser descendre un leurre “à la verticale” sous le bateau tout en l’agitant pour attirer les proies. Découvrez sans plus attendre les différentes techniques de pêche verticale. 

 

Quelles sont les différentes techniques de pêche verticale ?

Le jigging classique et la pêche au jig avec tête plombée

Le jigging, qui connaît un essor fulgurant sur les côtes françaises, nous vient tout droit du Japon. La pêche au jig est une nouvelle version de la pêche à la dandine. Cette technique consiste à remonter constamment le leurre (le jig) depuis le fond jusqu’à la surface de l’eau de manière à en explorer toutes les profondeurs. Le pêcheur touche ainsi une large variété de poissons (bar, dorade, dentis mais également de plus gros spécimens tels que l’espadon).

Les jigs classiques sont des leurres métalliques. Pour une version plus légère du jigging, on va privilégier des leurres souples sur lesquels on va monter une tête plombée. On parle alors de pêche au jig avec tête plombée. Cette technique donne d’excellents résultats en mer et permet de cibler les plus beaux poissons : dentis, pagres, bars, loups, maigres, etc.

La pêche au madaï

La pêche au madaï est une version fine et subtile de la pêche au jig. Cette technique doit son nom au leurre utilisé, le “madaï jig”. Ce leurre en forme de céphalopode est composé d’une tête ronde et d’une jupe en silicone qui, en ondulant, imite à la perfection les petits poulpes dont sont friands les poissons de fond. 

La pêche au madaï est moins physique que la pêche au jig classique. Le maniement du madaï est plus doux, ce qui en fait une technique de pêche verticale accessible à tous.

 Madai Sakura

La pêche à l’inchiku

L’inchiku est un leurre en deux parties. Il est composé d’un premier leurre en plomb en forme d’ogive auquel est relié un petit octopus en silicone armé de deux hameçons. L’inchiku a la particularité de vaciller et d’être très instable dans l’eau, ce qui crée un mouvement de “rolling” (balancement droite-gauche sur son axe) particulièrement attrayant pour les poissons amateurs de céphalopodes.

Une fois jeté sur les fonds, l’inchiku se remonte plus lentement que le jig et il est conseillé de marquer des pauses. Grâce à sa souplesse, il reste un leurre très attractif, même à l’arrêt.

Inchiku Jig X Way

 

La pêche au shad

Le shad est un leurre souple qui ressemble à s’y méprendre à un poisson avec une nageoire caudale perpendiculaire à l‘axe du corps. Celle-ci crée de fortes vibrations dans l’eau, ce qui attire les prédateurs.

En pêche verticale, on monte une tête plombée sur le shad. Comme pour tous les leurres souples, c’est au pêcheur d’animer le shad en le maintenant à une vingtaine de centimètres au-dessus du fond.

 Leurre souple Molix Shad

La pêche au fireball

Un fireball est en réalité une tête plombée utilisée pour la pêche au vif en verticale. Le fireball est pourvu d’une hampe courte équipée d’un hameçon et de deux petits anneaux de fixation : la hampe sert à maintenir l’appât vif en lui clouant les lèvres, votre ligne est attachée à un anneau de fixation tandis qu’à l’autre, vous viendrez fixer votre bas de ligne équipée d’un triple qui piquera le carnassier.

L’avantage d’un appât vif, c’est que ce ne sera pas à vous de l’animer. Et puisqu’il s’agite lorsqu’il sent l’approche d’un prédateur, vous aurez tout le temps de vous préparer à la prise quand vous sentez que ça bouge. 

 Fireball Explorer Tackle

Que pêcher en pêche verticale ?

Comme expliqué précédemment, la pêche verticale permet d’explorer tous les paliers, du fond à la surface. Vous avez donc de grandes chances de piquer des variétés de poissons carnassiers très différentes :

  • Denti ;
  • Dorade ;
  • Bar ;
  • Merlu ;
  • Espadon ;
  • Sériole ;
  • Liche ;
  • Pagre ;
  • Maigre...

 

Toutes les techniques de pêche verticale demandent de la précision et beaucoup de patience. La pêche verticale reste cependant sportive, attrayante et productive. Elle est accessible à tous, débutants ou pêcheurs confirmés. Comme on dit souvent : “L’essayer, c’est l’adopter !”

Catégorie : Tags: