Feux et fusées de détresse : réglementation et utilisation

Parce que la sécurité ne s'improvise pas, n’hésitez pas à emporter du matériel de repérage lumineux supplémentaire même s’il n’est pas obligatoire dans certaines catégories (moins de 2 milles d’un abri).

Ce que dit la loi

Moins de 2 milles Aucun feu Côtier : de 2 à 6 milles 1 jeu de 3 feux à mains conforme aux normes SOLAS Hauturier : au-delà de 6 milles 1 jeu de 3 feux à mains conforme aux normes SOLAS 3 fusées parachute conformes aux normes SOLAS 2 fumigènes conformes aux normes SOLAS

Au-delà de la réglementation

Même s’il n’est pas obligatoire d’emporter du matériel de signalisation à moins de 2 milles d’un abri, il est judicieux de tout de même investir dans un jeu de 3 feux rouges pour vous signaler en cas d‘avarie. Au-delà de 2 milles d’un abri, les équipements obligatoires peuvent être complétés par des bâtons lumineux ou encore des stylos lance-fusées.

Savoir utiliser son matériel de signalisation

Pour être repérer :

Dans un premier temps, utilisez votre lot de fusées parachute afin de guider les sauveteurs vers la zone de naufrage. Seul inconvénient, sa durée de visibilité est courte : 40 secondes pour une fusée projetée à 300m mais est en revanche repérable à 20 milles, selon la visibilité.

Pour l’approche :

Une fois les secours vus et entendus, utilisez cette-fois les feux à main qui émettent une lumière rouge intense pendant 60 secondes et est visible de 3 à 5 milles.

Pour la mise à feu, placer vous dos au vent, le bras en avant au-dessus de vous, les autres naufragés derrière vous.