La balise de détresse Cospas-Sarsat

Cospas-Sarsat_Logo

L’unique type de balise de détresse reconnu par le système mondial de détresse et de sécurité en mer (SMDSM), veillé par les centres chargés de la recherche et du sauvetage partout dans le monde, est la balise de détresse Cospas-Sarsat qui émet sur 406 MHz.

Avantages et Limites

Cette balise est à privilégier en cas de navigation en solitaire et dans tous les cas pour une navigation au large (préférer une EPIRB pour une navigation hauturière).

Avantages :

- une couverture mondiale par satellite ; - un positionnement précis grâce au GPS ;

- un dispositif de radio ralliement (portée de quelques milles) sur une fréquence dédiée qui permet aux moyens de secours de se diriger directement vers la balise ;

- pour certains modèles de balises, une lampe stroboscopique permettant de fournir une source lumineuse pour être vu par les moyens de sauvetage ;

- un système qui a fait ses preuves (plus de 35 000 vies sauvées en 30 ans partout dans le monde) ;

- une autonomie en émission de 24 heures minimum.

Limites :

- une balise de détresse 406 MHz ne permet pas d’entrer en contact avec les navires à proximité ;

- les balises de détresse individuelles (PLB) ont une autonomie moins importante qu’une balise de détresse dédiée (EPIRB) donnée pour 48 heures en émission.

D’autres balises à ne pas confondre !

La balise de détresse 406 MHz Cospas Sarsat peut être confondue avec les balises AIS (Automatic identification system) et autres dispositifs de repérage d’homme à la mer «Man over board» (MOB) dont les portées sont très limitées de quelques mètres, à environ 5 milles pour les équipements les plus performants.

Une éventuelle localisation est soumise à la bonne perception du message reçu par les usagers de la mer à proximité.

Exemple : un navigateur solitaire passé par-dessus bord et à plus de cinq milles du premier navire (équipé d’un dispositif capable de lire le DICOM/DGITM – signal envoyé) ne pourrait être ni repéré ni secouru.

Comment utiliser votre balise de détresse Cospas-Sarsat ?

Un préalable indispensable : le « maritime mobile Service Identity » (MMSI)

Le MMSI est une série de neuf chiffres constituant une identité numérique unique facilitant la reconnaissance d’un navire et de son pavillon. Cet identifiant est codé sur plusieurs équipements radio maritimes dont les plus connus sont les VHF ASN (Appel Sélectif numérique) et les balises Cospas-Sarsat. Le code MMSI transmis lors des communications de détresse assure une identification rapide d’un navire et de son propriétaire par les centres de secours qui disposent d’un accès à la base de données de l’Agence nationale des fréquences (ANFR). Les informations régulièrement mises à jour concernent le navire, le matériel radio, les contacts de sécurité à appeler en cas d’urgence, ces données permettent de déterminer les moyens à engager lors de toute alerte.

Il est recommandé de s’équiper d’une balise de détresse 406 MHz étanche codée avec un MMSI qui puisse flotter sans adjonction d’accessoire et équipée d’un GPS.

Enregistrer la balise et tenir à jour les informations enregistrées

Sans enregistrement, une balise n’est d’aucune utilité. Elle émet un signal sans que ce dernier puisse être corrélé avec les informations indispensables de la personne ou du navire supposés être en situation de détresse. La perte de temps lors de la phase dite d’incertitude où l’on s’assure qu’il ne s’agit pas d’une fausse alerte doit être au maximum réduite.

Les informations régulièrement transmises dans les bases de données sont essentielles pour les opérations de recherche et de sauvetage. Un enregistrement correct de la balise peut faire la différence entre le succès et l’échec d’une mission de recherche et de sauvetage.

Organismes compétents pour enregistrer et tenir à jour les informations de sa balise

Balise codée par un MMSI : Agence nationale des fréquences (ANFR) Contact : www.anfr.fr ; rubrique Nous contacter

Enregistrement en ligne sur : https://maritime.anfr.fr (nécessité de posséder une licence à jour pour saisir les codes d’accès)

Balise non codée par MMSI : Centre de contrôle français de la mission Cospas-Sarsat (FMCC) Contact : fmcc@cnes.fr Enregistrement en ligne sur : https://registre406.cnes.fr

Synthèse

- Les balises Cospas-Sarsat utilisent les fréquences 406 MHz et 121,5 MHz. - 406 MHz est la fréquence transmise via les satellites aux centres de secours. - 121,5 MHz permet aux moyens de secours de repérer et de se diriger vers le navire en détresse.