Pêcher le brochet

Les pêcheurs apprécient ce carnassier, considéré comme l’un des plus gros prédateurs d’eau douce. Il est peut-être même le poisson le plus pêché en France. Le brochet peuple les rivières, les lacs, les étangs et les fleuves d’Europe, excepté en Norvège et en Ecosse, ainsi que  le Nord-Ouest de l’Espagne et le sud de l’Italie.

 

Présentation du brochet

Le brochet appartient à la famille des Esocidés. Le terme brochet vient du terme broche, à cause de la forme pointue de son museau. C’est un poisson longiligne, fusiforme couvert de fines écailles, reconnaissable à son dos verdâtre et à son ventre blanc jaunâtre. Ses flancs sont clairs, tachetés de jaune. Sa tête pointue est fendue d’une grande bouche où sévissent environ 700 dents acérées plantées vers l’arrière. Le brochet mesure de 30 à 110 centimètres pour un poids allant de 2 à 10 kilos, mais on peut croiser des individus de 1,50 mètre pesant plus de 25 kilos ! Dans tous les cas, le minimum autorisé pour la capture du brochet est de 50 cm.

Ce carnassier à une capacité visuelle très développée avec des yeux placés sur le dessus et à l’avant de la tête.

Que mange le brochet ?

Carnassier et cannibale, le brochet est un viandard. Qu’ils soient blessés, en pleine forme, malades, morts ou vifs, le brochet se nourrit volontiers de brèmes, de perches, de truites, de gardons, et même de bébés brochets. Écrevisses, grenouilles, canetons, poules d’eau et parfois rongeurs peuvent également se retrouver à son menu, selon la taille du brochet.

Comment pêcher le brochet ? 

À l’âge adulte, ce chasseur solitaire aime les secteurs calmes des rivières, lacs, étangs ou fleuves. En revanche, les jeunes brochets affectionnent les courants plus rapides pour trouver leur pitance. Le large éventail de taille des brochets permet d’appliquer de multiples techniques de pêche. On peut le pêcher au vif, au leurre artificiel ou encore à la cuiller.

 

Pêcher le brochet au vif

Pour pêcher le brochet au vif, munissez-vous d’une canne à brochet (ou à carpe) de 3,60 mètres et d’un flotteur pour la pêche au bouchon. Un gardon ou une ablette d’une dizaine de centimètres sont des appâts idéaux, tout comme la perche arc-en-ciel, utilisable en eaux fermées et qui donne d’excellents résultats. Le brochet peut s’attaquer à des proies de la moitié de sa taille. Ne négligez pas le bas de ligne. La tresse doit être fine et discrète, mais solide à cause des dents acérées du brochet. En saison froide, la solution du vif au fond en plombée de 30 à 50 grammes est préférable au flotteur.  

 

Pêcher le brochet au leurre artificiel

La pêche du brochet au leurre artificiel met en œuvre une canne plutôt courte, de 2,5 mètres maxi. Les leurres sont le plus souvent des poissons-nageurs, comme des jerkbaits ou des crankbaits, ou de gros leurres souples comme des bigbaits, ou même articulés de type swimbait. On peut aussi pêcher le brochet à la traîne avec des appâts morts. Enfin, la belle saison est l’occasion de pêcher au popper. Pour cette technique, l’eau de surface doit être à une température supérieure à 15°. Cette technique est très ludique, car elle permet d’attirer le poisson quasiment hors de l’eau pour l’admirer en pleine action !  

 

Pêcher le brochet à la cuillère

Pour la pêche du brochet à la cuiller, utilisez des cuillers tournantes ou ondulantes, sur une canne de moins de 3 mètres, équipée d’un moulinet mi-lourd. N’hésitez pas à vous munir d’une bobine garnie à ras bord d'un Nylon de 26 à 30/100..

 

Maille légale : La taille minimale de capture d’un brochet est de 50cm.