Les Français au rendez-vous des Mondiaux de stand up paddle

angibaud-4789-2

A la suite d’une finale très relevée, Caroline Angibaud est devenue vice-championne du monde de stand up paddle surf. Antoine Delpero a pris quant à lui la troisième place. De quoi alimenter les espoirs lors de la sup race qui débute en ce jeudi à Granada, sur le lac Nicaragua.

Caroline Angibaud, originaire des Sables d’Olonnes, a réussi l’exploit de terminer sur la seconde marche du podium de SUP paddle surf, tant le niveau affiché par ses concurrentes était élevé. Une belle récompense pour elle qui avait terminé au pied du podium l’an dernier.

Une chose est sûre, la Française a donné tout ce qu’elle avait dans les bras, les jambes, la tête et les tripes. Elle s’est même payé le luxe de battre à deux reprises la championne du monde en titre et actuelle leader du World Tour, la Brésilienne Nicole Pacelli. Lors de la finale, elle a su faire durer le suspense, s’échangeant la deuxième place avec Shakira Westdrop jusqu’à une dernière gauche, très longue qui lui permet de dépasser l’Australienne…de 0,04 points.

Chez les messieurs, le Tahitien Poneiaiki Raioha a largement dominé les débats lors de la finale de stand up paddle surf. Du haut de ses 17 ans, le phénomène polynésien a enchainé les vagues à la perfection, alignant des manœuvres à la fois variées, risquées et pleines d’engagement que même un surfeur en shortboard aurait eu du mal à tenir.

Derrière lui, le duel entre Antoine Delpero (Bonz), champion du monde 2012 et Jackson Close, a été haletant, si bien que les deux riders ont terminé la finale à égalité de points (14.17 points) mais c’est finalement l’Australien qui va rafler la mise pour…la meilleure des deux vagues (8.17). Une décision qui a provoqué un mini-scandale dans cette compétition puisque l’Australien a été légèrement surnoté, privant notamment Jérémy Massière (5ème) de finale de stand up paddle surf alors que la Landais avait au-dessus. Dans le même temps, la dernière vague de Delpero (7.27) aurait dû faire la différence pour un doublé français.

J-1 avant la race

Autre compétition très attendue lors de ces mondiaux au Nicaragua, la sup race promet d’être pleine de suspense. En lice du côté français, on retrouve Eric Terrien (Bic Sport), Titouan Puyo et Céline Guesdon. De leur côté, Delpero et Angibaud prendront part à la course longue distance, afin d’engrange des points pour le classement par nations.