Les Tricolores poursuivent leur marche en avant au Nicaragua

eric terrien stand up paddle mondiaux nicaragua

Depuis cinq jours, l’Equipe de France de stand up paddle poursuit sur un excellent rythme ses championnats du monde qui se déroulent en ce moment même au Nicaragua. Après le sup surfing qui a vu les tricolores décrocher deux médailles, la technical race a débuté et laisse déjà présager de bons espoirs de podium.

Carton plein pour les cinq français engagés dans la technical race. En effet, ils se sont tous qualifiés pour les épreuves finales individuelles qui se dérouleront dimanche. En revanche, le relais français pourrait être pénalisé et donc disqualifié : après trois premiers relais réussis de la part de Jérémy massière, Céline Guesdon et Caroline Angibaud, Titouan Puyo a malheureusement cassé sa pagaie alors qu’Antoine Delpero lui en lançait une…hors zone.

Or toute assistance est interdite. Cette offre d’assistance pourrait donc compromettre les espoirs de qualification des français. Cependant, cette règle n’est pas mentionnée dans le règlement des courses en relais. Les tricolores devraient connaitre leur sort dans les prochaines heures.

Dommage, Titouan Puyo avait accompli un effort incroyable pour remonter ses adversaires et terminer à une troisième place qualificative.

Technical race

Une mésaventure qui ne doit pas ternir le tableau en haut en couleur des performances françaises. En début de journée, Caroline Angibaud et Antoine Delpero (tous deux médaillés en stand up paddle surf) avaient ouvert les épreuves de qualification en Technical Race sur le lac Nicaragua. Munis de leur paddleboard (discipline qui fait partie de la Fédération de Sauvetage et de Secourisme et non pas de la FF Surf), Angibaud a terminé à une belle 5ème place tandis que Delpero a fini en 7ème position, et se voient donc qualifiés pour la finale.

Deux performances imitées par Eric Terrien, Céline Guesdon et Titouan Puyo qui obtenaient également leur ticket pour la finale.

Longue distance dame ce vendredi

Aujourd’hui, place à la longue distance dames en SUP paddle et en Paddleboard. La surfeuse Caroline Angibaud tentera de faire de son mieux avec pour leitmotiv le plaisir d'offrir des points à l'équipe. Céline Guesdon, elle, a un podium et une première médaille française en Race, à aller cueillir. La récompense d'années de travail est au bout de 18 kilomètres parsemés d'un chapelet d'îles toutes aussi belles que piégeuses.