Pratiquer la pêche en eau douce

La pratique de la pêche en eau douce , comme la pêche en mer, peut se réaliser de différentes manières. Toutes aussi efficaces que les autres, ses techniques de pêche peuvent être ancestrales ainsi que plus récentes. Cette pêche concerne pour la plupart les eaux libres. 

Ci-dessous, retrouvez toutes les techniques possibles en eau douce, le matériel nécessaire et les formalités de cette pêche.

Pêcheurs au coup

Toutes les techniques d’eau douce

Une des choses essentielles à savoir pour pratiquer la pêche en eau douce est bien le fait que la patience est un facteur clé. En effet, cette pêche repose directement sur de l’observation, notamment car il faut s’habituer aux comportements des poissons. Grâce à cette observation, vous reconnaîtrez facilement les différents poissons d’eau douce ainsi que leur milieu de vie. Il faut savoir que selon l’endroit, les pratiques de pêche sont différentes et donc votre technique doit être ajustée. Juste ici, découvrez quelques exemples de techniques : 

  • La pêche au mort manié : C’est une technique de lancer-ramené qui se pratique de manière itinérante. 

  • La pêche à la mouche : Consiste à pêcher avec un leurre nommé “mouche de pêche”, qui est pour la plupart du temps soit un insecte, soit une larve. 

  • La pêche à l’anglaise : Technique de pêche dite “sportive” tout en finesse. Cette pêche au coup au moulinet permet de toucher des poissons généralement hors de portée de la grande canne. 

  • La pêche au mort posé : Très simple et efficace, cette technique consiste à laisser reposer sur le fond une ligne avec un poisson mort à son extrémité. 

  • La pêche au coup : C’est une pêche de nature statique, qui possède une multitude de déclinaisons. 

  • La pêche au toc : Principalement axé sur la pêche à la truite, cette technique consiste à présenter un appât dans les veines d’eau. 

  • La pêche au vif : Technique basée sur la pêche avec un appât vivant appelé “vif”.

  • La pêche aux leurres : C’est une technique très populaire pour ce type de pêche. Le but étant d’animer un appât en forme de petit poisson pour attirer l’attention des prédateurs. 

 Pêcheurs à la mouche

Toutes ces techniques sont différentes, notamment par le type d’appât employé ainsi que par le type de poissons que l’on désire attraper. Le genre d’hameçon est également essentiel quand on souhaite pêcher en eau douce, afin d’attraper le poisson voulu. Finalement tout est une question de préparation de sa pêche, avec de bonnes informations pour la réussir.

 

Quel matériel pour la pêche en eau douce?

 

Pour partir à la pêche en eau douce, il est essentiel de savoir avec quel matériel il faut s’équiper. Même s'il existe différentes techniques possibles en eau douce, le matériel reste similaire pour toutes ses techniques. Nous vous avons listé ci-dessous les équipements de bases pour un bon pêcheur en eau douce : 

  • Une canne à pêche : L’incontournable pour pêcher et lancer son appât. Facile à manier, une canne doit être légère et résistante afin de supporter le poids d’une jolie prise. Une canne polyvalente est recommandée pour la pêche en eau douce. 

  • Le fil à pêche :  Celui-ci se choisit en fonction du type de poisson visé, en effet plus le poisson est gros plus le fil doit être épais. 

  • Le moulinet : C’est le matériel qui sert de réserve de fil. Pour la pratique de la pêche en eau douce, il est recommandé de prendre un moulinet de taille moyenne. 

  • L’hameçon : Tout petit mais incontournable, l’hameçon est à choisir en fonction du poisson voulu. 

  • Les plombs : Juste au-dessus de l’hameçon, les plombs servent à maintenir l’appât au fond de l’eau. 

  • Le flotteur : De diverses formes, le flotteur sert à la stabilité de la ligne. Il sert également d’indicateur de présence de poisson. 

  • Les appâts : De différentes sortes, en fonction du poisson souhaité, les appâts peuvent être artificiels mais également naturels. 

 Pêche au posé

Les formalités

Pour pêcher en eau douce, certaines formalités sont à respecter. En effet, dans un premier temps, il est indispensable de connaître les lieux où la pêche est autorisée. Pour cette pêche en eau douce, il est possible de pêcher dans les eaux libres. C’est-à-dire au sein des fleuves, des rivières, des ruisseaux, des canaux ainsi que des lacs et étangs. Des conditions plus spécifiques sont également mises en place pour certaines eaux. Il sera possible de pêcher dans les cours d’eau privés si le détenteur vous y autorise. Mais aussi au sein des lots de pêche d’une association agréée de pêche, si vous en avez l’accord. 

Dans un second temps, la pêche en eau douce nécessite d’avoir une carte de pêche valable dans le secteur où vous souhaitez pêcher. Des conditions au préalable sont demandées pour devenir détenteur de cette carte. Pour pratiquer cette pêche il faudra également connaître les règles applicables dans le département où vous souhaitez pêcher et plus particulièrement des particularités locales. 

Finalement la pêche en eau douce est une pratique ludique et simple. Chacun peut donc s’initier à cette pêche à condition de remplir les bonnes formalités. Diverses techniques pour cette pêche sont possibles, mais une chose ne diffère pas, c’est la patience. En effet, c’est un facteur essentiel à prendre en compte pour cette pêche. Il ne vous manquera plus que le matériel nécessaire pour commencer à pêcher et attraper le poisson de vos rêves. 

 Crédit photo Pexels.com, Pixabay.com