Connaître la règlementation et législation sur la pêche en float tube

Si vous envisagez de vous mettre à la pêche en float tube, n’oubliez pas de vous renseigner sur la règlementation en vigueur. 

Règlementation sur la pêche en float tube

La pêche en float tube a pris une certaine ampleur ces dernières années, et beaucoup de pêcheurs se demandent ce qu’ils peuvent faire ou ne pas faire. Pour être certain de pratiquer votre loisir en toute légalité, nous vous proposons de faire le point.

La pêche en float tube: règlementation

La pêche en float tube est une pratique relativement récente, et à ce titre, il n’existe pas encore de législation adaptée. Pour l’instant, les adeptes de la pêche en float tube naviguent dans un certain flou juridique. Cependant, on peut se référer à certains textes pour essayer d’y voir plus clair.

Navigation du float tube : un flou juridique

Le débat n’est pas nouveau puisqu’une question sur ce sujet a déjà été posée au Sénat en avril 2010. Il avait alors été demandé au ministre de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Pêche ce qui était prévu concernant le statut des float tube. La réponse vint du secrétariat d’État chargé de l’écologie, qui en octobre 2010, répondit en substance :  

« Le float-tube est un engin de loisir non motorisé qui peut être assimilé aux embarcations légères de plaisance. (...) Par conséquent, les float-tubes ne sont soumis à aucune règlementation particulière. Par contre, (...), la circulation sur les cours d’eau s’effectue librement dans le respect des lois, règlements de police et des droits des riverains. (...) le préfet est seul responsable et compétent pour encadrer l’utilisation de ce type d’engins en fonction des enjeux de sécurité locaux. » Cette mesure s’applique, quel que soit le statut de la voie d’eau concernée. Ceci s'appplique autant pour la pêche en float tube en mer, que pour la pêche en float tube en rivière...

Pêcheur en float tube

Comment savoir si j’ai le droit ou pas ?

Comme nous venons de le voir, chaque préfet peut réglementer l’usage du float tube et décider des lieux où il est autorisé ou interdit. Donc avant de vous lancer à l’assaut de vos carnassiers favoris, renseignez-vous pour connaître la réglementation appliquée sur votre spot de pêche. Pour cela, vous pouvez vous adresser :

  • À la préfecture du lieu de pêche ; 

  • À la mairie de la commune la plus proche ; 

  • Auprès de la Fédération Nationale de la Pêche ;

  • Auprès d’une association halieutique locale.

A faire ou à ne pas faire en float tube

La pratique de la pêche en float tube, qu’elle ait lieu en rivière, au milieu d’un étang ou même en mer pour les plus aguerris, demande tout de même un minimum de précautions, même sans réglementation précise.

  • L’espace aquatique se partage, aussi il est important de faire preuve de civisme et de respecter les autres usagers, qu’ils soient pêcheurs, ou plaisanciers.
  • Ne vous approchez pas trop des autres pêcheurs, ce n’est productif pour personne.
  • Si vous empruntez une voie navigable, veillez à être bien visible et à rester plutôt près des berges.
  • Le port d’un gilet de sauvetage est également conseillé.


En attendant une législation plus précise, l’idéal est de pratiquer la pêche en float tube après avoir pris soin de se renseigner sur le lieu de pêche, en respectant les autres usagers des milieux halieutiques, et en veillant à être bien équipé pour se faire plaisir en toute sécurité.

Crédit photo Istockphoto.com