Réglementation liée à la pratique du SUP paddle dans les différents milieux

Suite au rattachement du SUP paddle à la Fédération Française de Surf, cette dernière a établi un certain nombre de règles permettant d’appréhender les conditions de pratiques dans les différents milieux.

Pratique mer et océan

La planche de stand up paddle étant plus volumineuse et plus lourde, il est fortement rappelé que chaque surfer devra être, à tout moment, maître de sa planche et de sa pagaie. Les règles générales de priorité et de convivialité du surf s’appliquent à la pratique du SUP paddle dans les vagues.

Le surfeur est relié par un leash à la planche. Le leash doit être d’une longueur au moins égale à la planche.

Préconisations (pratique libre) :

- Il est conseillé, au préalable, de maîtriser le SUP board en eau calme (sans vague) et d’avoir des connaissances suffisantes des vagues grâce à la pratique d’une activité surf.

- Chaque surfer favorisera la pratique du stand up paddle board sur des zones les moins fréquentées.

Préconisations (pratique encadrée) :

- Le port de combinaison est obligatoire lorsque la température de l’eau est inférieure à 18° et lorsque les conditions de mer sont défavorables. Le nombre d’élèves maximal par moniteur est fixé à 4, ce nombre pouvant être revu à la baisse en fonction des conditions de mer et du niveau de pratique des élèves.

- Avant la première séance sur les vagues, le moniteur de SUP paddle devra s’assurer que ses pratiquants SUP aient un niveau minimal de pratique en eau plate.

Pratique en eau plate milieux ouverts (mers et océans) milieux fermés sans courant (lacs et canaux)

Le pratiquant stand up paddle est relié par un leash à la planche. Le leash doit être d’une longueur au moins égale à la planche.

Pour une pratique en itinérance, il est recommandé de pratiquer avec un vent qui n’éloigne pas de la côte. Au-delà d’une distance équivalente à une durée d’1 heure, le pratiquant de SUP devra informer le poste de secours ou un tiers de son parcours. Aussi, il devra disposer d’un sac étanche comprenant un moyen de communication, une trousse de secours et un bout de remorquage.

Préconisations (pratique libre):

- Il est recommandé d’utiliser un gilet d’aide à la flottabilité ainsi que de porter une combinaison isotherme lorsque la température de l’eau est inférieure à 18°.

- Pour une pratique en itinérance, il est recommandé de toujours pratiquer à au moins deux pratiquants SUP paddle.

- Pour une pratique au-delà des 300m, il est recommandé de disposer d’un moyen de repérage lumineux (bâton luminescent, etc.) et d’un avertisseur sonore (ex. sifflet).

Préconisations (pratique encadrée):

- Un moyen d’aide à la flottabilité est obligatoire : combinaison néoprène ou gilet de flottaison. Le port de la combinaison est obligatoire lorsque la température de l’eau est inférieure à 18°.

- Le nombre maximal d’élèves par moniteur est fixé à 12. Ce nombre peut être revu à la baisse par le moniteur en fonction des conditions environnementales et du niveau de pratique des élèves.

- Pour une pratique en itinérance (au-delà d’une distance équivalente à une durée d’1 heure), le moniteur devra informer le poste de secours ou un tiers de son parcours. Il devra aussi disposer d’un sac étanche comprenant un moyen de communication, un trousse de secours, un dispositif de remorquage, un moyen de repérage lumineux conforme aux dispositions de l’article 240-3.14 (Division 240) et un avertisseur sonore pour une pratique au-delà de 300m.

Pratique rivière (eau vive)

Le leash est à proscrire et le gilet d’aide à la flottabilité est obligatoire. Le port du casque est obligatoire à partir de la classe 3 ou si les conditions le rendent nécessaire.

Préconisations (Pratique libre) :

- Il est recommandé d’utiliser une combinaison isotherme notamment lorsque la température de l’eau est inférieure à 18°.

- Pour une pratique en itinérance, il est recommander de toujours pratiquer à au moins 2 pratiquants SUP.

- Il est recommandé d’équiper un anneau de remorquage fixé au plug de la planche.

Pratique encadrée :

Le port d’une combinaison est obligatoire lorsque la température de l’eau est inférieure à 18°. Le nombre maximal d’élèves par moniteur est fixé à 12. Ce nombre peut être revu à la baisse par le moniteur en fonction des conditions environnementales et du niveau de pratique des élèves.

- A partir de la classe 3, ou lorsque les conditions hydrologiques l’exigent, la moniteur devra avoir en permanence à sa disposition une corde de sécurité flottante, un système de remorquage largable et un couteau. Il devra prévoir un système d’attache de ce dispositif sur tous les supports utilisés.

- A partir de la classe 4, la pratique encadrée du SUP sera à proscrire.