Découvrez la pêche à l'inchiku

Vous aimez prendre plaisir à pêcher sans grande contrainte (physique et technique) ? Simple, amusante et efficace, la pêche à l’inchiku est faite pour vous ! C’est une technique de pêche qui convient à tous, pêcheurs débutants ou expérimentés et qui est très amusante. Découvrez sans plus attendre tous les détails sur cette pêche au leurre au nom si particulier…

Qu’est-ce que la pêche à l’inchiku ?

Tout comme la pêche au madaï jig, la pêche à l’inchiku nous vient tout droit du Japon. À l’époque, ce sont des pêcheurs japonais professionnels qui ont conçu ce système de leurre en deux parties composé d’un plomb en forme d’ogive et d’un petit poulpe muni de deux hameçons pour appâter les sérioles et toutes sortes de sparidés.

Aujourd’hui très célèbre en France, la pêche à l’inchiku est une pêche verticale que l’on pratique depuis une embarcation. Le leurre inchiku permet d’explorer les fonds marins sans risque d’accrocher le bas de ligne mais vous pourrez également pêcher en pleine eau en animant votre inchiku tel un jig.

 

Quelle est la meilleure technique pour pêcher à l’inchiku ?

Selon le type de poissons que vous ciblez, la technique est différente. Il existe principalement 3 façons d’animer un inchiku :

  • près du fond,
  • en slow jig
  • ou par une succession d’accélérations et de pauses.

Animer l’inchiku près du fond

Cette technique consiste à rester le plus possible en contact avec le relief sous-marin pour attirer les poissons de fond qui deviennent particulièrement agressifs à la vue d’une proie fuyante.

Une fois que votre plomb a touché le fond, effectuez des petites remontées successives par des accélérations subites au moulinet. Laissez ensuite redescendre l’inchiku sur le fond et renouvelez l’opération sans cesse de sorte à faire « rebondir » votre leurre sur le fond. L’articulation entre le plomb et l’octopus fera osciller votre leurre aussi bien dans la montée que dans la descente, ce qui éveillera la curiosité des prédateurs et déchaînera leur agressivité.

  Inchiku Kick Rubber FS428

Animer l’inchiku en slow jig

On peut aussi animer l’Inchiku à la manière d’un slow jig. Cette technique vous permettra de balayer toutes les profondeurs et de cibler les poissons qui chassent en pleine eau.

Cette technique consiste à remonter l’inchiku à la surface à la manière d’un jig classique, en alternant short jerk et long jerk (des remontées par secousse de petites ou de grandes amplitudes). Attention toutefois qu’à la différence du jig, l’inchiku se manie de façon beaucoup plus lente et plus souple. Il est même conseillé de marquer des pauses au cours de la remontée. Votre appât restera de toute façon attractif grâce au rolling du leurre métallique et à l’articulation avec la partie souple.

 

Animer l’inchiku par une succession d’accélérations et de pauses

C’est ce que l’on appelle la technique « en dents de scie ». Il suffit de remonter votre inchiku par une succession de courtes accélérations et de pauses. Lors des interruptions, vous devez continuer à animer l’inchiku en jouant avec votre canne sans récupérer le fil.

  Inchiku Jackeye Kicktail FS413

Quels sont les leurres utilisés pour la pêche à l’inchiku ?

Comme expliqué précédemment, l’inchiku est un mélange de leurre dur et de leurre souple.

En ce qui concerne le plomb, il existe de nombreux modèles de couleurs et de tailles différentes. Le poids du plomb varie entre 25 et 300 grammes et sa forme diffère selon l’utilisation que l’on veut en avoir. Certains, en forme de pavé, permettent à l’inchiku de descendre rapidement sur le fond alors que d’autres, plus larges et plus bombés seront plus planants et créeront plus de rolling en eau pleine.

L’ensemble (le plomb et la jupe en silicone pourvue de deux assist hooks) est généralement très coloré pour attirer les poissons dans l’obscurité des profondeurs.

Inchiku Jig X Way

Notre sélection Nootica : 

Inchisquid Jig Power

En ce qui concerne le matériel, pas besoin de canne inchiku, quasiment toutes les cannes et tous les moulinets peuvent être utilisés pour pêcher à l’inchiku. Si vous pêchez en eau peu profonde, privilégiez cependant du matériel léger et court. Au niveau du fil, la tresse sera beaucoup plus résistante que le nylon.

 

Quels poissons peut-on pêcher à l’inchiku ? 

L’inchiku permet de leurrer une grande variété de poissons puisque le céphalopode qu’il imite est l’un des ingrédients favoris de la plupart des carnassiers. Tout dépend plutôt de la profondeur à laquelle vous pêchez.

Près du fond, vous pourrez piquer les poissons benthiques tels que les dentis, les pagres, les chapons, les dorades, les sars ainsi que les loups. En se rapprochant de la surface, vous attirerez les pélagiques, principalement les sérioles mais aussi des bonitous et même des thons.

 

Que vous soyez débutant ou pêcheur confirmé, essayez le leurre inchiku sans plus attendre, vous ne serez pas déçu ! Tout en vous amusant, vous remporterez pas mal de trophées et pas que des petits !