Titouan Puyo sacré champion du monde de SUP longue distance

team france championnat monde sup paddle 2014

Les épreuves mondiales de stand up paddle se sont achevées hier sur le lac Nicaragua. Un bilan positif pour les Bleus qui ramènent dans leur valise une médaille d’argent, deux médailles de bronze et surtout une couronne mondiale pour le Calédonien Titouan Puyo. On fait le point.

Il était attendu lors de la Longue Distance et n’a pas tremblé : Titouan Puyo s’est imposé de manière magistrale lors de l’épreuve reine de ces championnats du monde. Il a en effet parcouru les 18km d’un parcours sinueux dans les îles Zapatera en 1h49, devançant ainsi l’Australien Lincoln Dews et le Français Eric Terrien (Bic Sport). Une belle récompense pour lui qui s’est plongé dans le monde du SUP paddle il y a maintenant trois ans, gravissant les échelons au fur et à mesure, pour finalement s’emparer d’une première place bien méritée, tant la course a été maîtrisée tactiquement par le Calédonien et son coéquipier de 32 ans, originaire des Canaries, Eric terrien.

Ce dernier n’est pas passé loin de la seconde place, une bataille de tous les instants l’a opposé à Dews, se rendant coup pour coups, mais c’est finalement l’Australien qui aura le dernier mot, mettant à mal les velléités françaises de réaliser un doublé historique.

Technical race

La dernière journée de ces Mondiaux était consacrée aux épreuves finales de Technical Race. Visiblement épuisé par les efforts fournis la veille lors de la Longue Distance, Eric Terrien s’est tout de même arraché pour terminer à la 4ème place, alors que de son côté, Titouan Puyo (Starboard), s’est adjugé une belle 7ème place. La technical race  par ailleurs été remporté par le rider Naish Casper Steinfath qui, sur sa Naish Javelin  12'6 LE a réussi à défendre son titre qu'il avait gagné en 2013. Nul doute que ce grand espoir tricolore saura nous faire vivre de grandes émotions, son âge (23 ans) lui octroyant une marge de progression qui lui promet de réaliser de futures grandes performances.

Déception chez les filles, aucun podium n’a été enregistré lors de la technical race. Céline Guesdon (Bonz), débarquée au Nicaragua avec de grandes ambitions en tête, n’a malheureusement pas réussi à accroché une médaille. Elle arrive à la 7ème place.

En paddleboard, Caroline Angibaud et Antoine Delpero était nos deux chances de médailles. Récompensés en SUP surf, nos deux tricolores terminent respectivement à la 15ème et à la 7ème place.

Disqualification au relais

A l’issue de ces Mondiaux, une certaine frustration demeure pour des Français qui terminent à la cinquième place par équipe. En effet, une qualification pour la finale du relais aurait pu permettre aux Bleus de ramener une cinquième médaille, synonyme de podium final par équipe.

Une disqualification lourde de conséquence donc, la faute à un règlement quelque peu flou. Pour rappel, lors des qualifications, Titouan Puyo avait cassé sa pagaie et s’est vu aider par le Biarrot Antoine Delpero. Or toute offre d’assistance est prohibée…même si ce point n’est pas indiqué dans le règlement.

Et malgré les efforts pour que l’ISA revienne sur sa décision, l’équipe tricolore se voit privée d’une médaille qui aurait consacré cette formidable cuvée.

titouan puyo sup paddle mondiaux 2014