La Chasse Sous Marine en Binôme, Toujours !

chasse sous marine binome

La première des règles de sécurité à observer lorsque l’on veut partir pour une session de chasse sous marine est de ne pas partir seul à l'aventure mais de se faire accompagner par un autre chasseur. En effet, tout doit être fait à deux afin d’évoluer dans des conditions de sécurité optimales.

Choisir la zone

Définir la zone de pêche et la profondeur d’évolution est le premier point à déterminer avec son binôme. Une fois fixées, ces règles ne doivent être en aucun cas bafouées : on ne doit en effet dépasser la profondeur de celui qui est le moins à l’aise, d’une part pour ne pas que le binôme « se surpasse » et d’autre part pour que n’importe lequel des deux chasseurs soit en mesure d’intervenir dans de bonnes conditions pour venir en aide ou secourir l’autre.

Après chaque apnée

Une fois remontée à la surface, il est judicieux d’échanger avec son partenaire de sorte de veiller à ce que le partenaire ait bien tous ses esprits, paramètre pas nécessairement repérable si l’on se détourne du binôme dès qu’il a rejoint la surface.

Communiquer permet de donner et recevoir des informations utiles pour l’action de pêche : présence de poissons, courants, etc.

Partager les tâches

Lorsque l’on pratique la chasse sous marine à deux, une règle et une seule à respecter : un qui chasse, l’autre qui surveille.

En aucun cas, les deux chasseurs doivent être en action de pêche au même moment. Il est primordial de ne pas se laisser tenter par la présence de poisson si les fonds sont peu importants, le chasseur se trouvant au fond doit pouvoir se concentrer sur son apnée tandis que son coéquipier resté à la surface doit assurer la sécurité de son binôme.

Celui qui chasse

- Il n’enchaîne pas 2 descentes à la suite

- Si un poisson nécessite de redescendre, c’est au partenaire en surface de le faire

Celui qui surveille

- Il ne chasse pas

- Il surveille l’équipier : phase de remontée, ou toute l’apnée si la visibilité le permet

- Il surveille aussi la présence de bateau, jet-ski, kayaks

Afin de favoriser la surveillance du binôme, mettre des marques bien visibles sur ses palmes chasse sous marine ou à tout autre endroit facilement repérable

Attitude en action de chasse

Les coéquipiers doivent mettre en place des signes distinctifs qui permettent d’anticiper rapidement une situation. Ex. :

- Lâcher son fusil ou dégrafer sa ceinture à la remontée en cas de problème

- Ne jamais pointer son arbalète chasse sous marine vers son coéquipier