Guide d'achat Moteur Electrique

guide-achat-moteur-electrique-bateau

Le week-end est enfin arrivé et rien ne vaut une escapade sur l'eau ainsi qu'une partie de pêche. Seulement voilà, vous n'avez pas encore l'équipement adéquat pour profiter des joies qu'offrent une sortie bateau sur une rivière ou encore en mer. Vient alors le temps des interrogations : Quel moteur serait adapté à mon utilisation ? Moteur électrique ou thermique ? Avant, arrière, montage sur embase ? Autant de questions qui trouveront leurs réponses au fil du document.

Types de moteur

Le marché des moteurs électriques compte trois catégories : les moteurs arrière, avant et enfin le moteur montés sur embase. Chacune de ces catégories trouve une utilité spécifique :

- Moteur tableau arrière : modèle le plus répandu, le moteur arrière sera utilisé par des barques de pêche ou annexes dont le poids maximum sera d'1 tonne pour des moteurs de plus de 100 livres de poussée. On s'en servira pour rejoindre un point A à un point B.

- Moteur avant : équipé d'un moteur in-board ou hord-board, l'utilisateur se servira d'un moteur avant à des fins de prospection sur une zone de pêche, un moteur thermique sera utilisé pour rejoindre le lieu de pêche puis, afin d'éviter toute nuisance sonore, on utilisera le moteur avant afin de diriger l'embarcation par l'avant.

- Embase : uniquement sur moteur hors-board, on l'utilisera pour de la prospection également, c'est-à-dire qu'on rejoindra une zone de pêche à l'aide d'un moteur thermique puis on se servira du moteur hors-bord pour pousser le bateau.

Moteur eau douce / Eau de mer

Chez Minn Kota, la gamme eau douce (lac, rivière) se compose des modèles Endura, Enduramax, Powerdrive et Traxxis. En ce qui concerne l'eau salée, on trouvera la gamme Riptide (utilisable pour l'eau douce).

Quelle est la différence entre un modèle eau douce et eau salée ? La différence se situe dans la fabrication, c'est-à-dire qu'un modèle eau salée sera fabriqué à l'aide d'un métaux plus solide, son revêtement peinture résistera à l'eau salée et enfin il sera équipé d'une anode sacrificielle qui protégera les parties métalliques immergées sous la coque du bateau.

Choisir son moteur

Moteur montage arrière

Deux critères sont à observer afin de choisir au mieux son moteur : le poids du bateau ainsi que la masse à déplacer (personnes à bord inclues).

Exemple : prenons une barque de 100 kilos, deux pêcheurs y embarquent avec tout leur matériel, le poids total sera d'environ 300 kilos. Dans ce cas, on choisira un moteur de 55 livres qui permettra de naviguer à 3/4 nœuds avec une batterie de 110 Ah.

Vient ensuite le choix du sélecteur de vitesse : deux types de sélecteurs existent sur le marché, à savoir le sélecteur de vitesse standard (gamme Endura C2 V2, EnduraCamo) et les sélecteurs avec système de potentiomètre (variateur) que l'on retrouvera sur la gamme Enduramax et Traxxis (pour plus de poids, de courant et équipé d'un hélice anti-algue).

A savoir : les sélecteurs de vitesse et maximiser existent aussi pour les moteurs arrière spécial eau de mer, c'est-à-dire pour les modèles Riptide (40) et Maximiser (Riptide 45 et 55) que nous avons vu plus haut.

Moteur montage avant eau douce

Minn Kota propose dans sa gamme plusieurs moteurs avant destinés à une utilisation en eau douce :

Moteur 1er prix

Edge : ce moteur a pour particularité d'être plutôt lourd et est équipé d'un système de pédale de contrôle moteur. Il se déploie manuellement par ailleurs.

Maxxum : ce modèle sera équipé d'un système de pédale avec câble. A cela on y ajoute un absorbeur de choc (par l'intermédiaire d'un ressort).

Fortrex : moteur le plus performant de la gamme "1er prix", le Fortrex aura à la fois un châssis et une structure générale plus solides.

Moteur milieu de gamme

Powerdrive : la gamme Powerdrive de Minn Kota très répandue, est équipée d'un système de pédale électronique (installable à l'arrière du bateau en tirant le câble de la pédale).

Terrova : Equivalent du Traxxis mais munit d'un système de pédale électronique.

L'avantage de ces deux moteurs est de pouvoir accepter des technologies telles que I-Pilot et I-Pilot Link :

I-pilot : boitier que l'on peut acheter avec le moteur ou seul. Sur le Powerdrive, on supprimera la pédale si on utilise le I-Pilot. Le moteur sera alors commandé par une télécommande sans fil. Le I-Pilot est équipé d'une boussole, permettant de d'ordonner au moteur d'aller par exemple vers le nord, aussi de rester au même endroit (antenne GPS intégrée) et est aussi capable de mémoriser des routes.

I-Pilot Link : Même principe que le I-Pilot, mais avec connexion du moteur électrique sur un sondeur Humminbird par un réseau, on créé une route sur le Humminbird puis les infos sont transmises à la télécommande qui effectue la route en lien avec le moteur.

Haut de gamme

Le moteur ultime de chez Minn Kota est l'Ulterra et constitue une grande avancée en termes de technologie moteur puisqu'il est doté d'un système de déploiement électronique ainsi qu'une pédale de contrôle moteur.

Moteur montage avant eau de mer

La gamme comprend les moteurs Riptide ST (Super Terrova) et SP (Super Powerdrive). En termes de puissance, c'est équivalent au moteur montage arrière, le critère de poids reste prédominant.

moteur-electrique-bateau

Accessoires Moteur

Sur chaque fiche produit, plusieurs accessoires vous sont proposés afin de compléter votre pack moteur et être fin prêt pour votre prochaine partie de pêche. Des accessoires triés sur le volet qui s'adaptent sur le moteur en question.

Batteries

Le choix de la batterie va dépendre de la puissance du moteur. Plus on monte en Ampère Heure (Ah) et plus on va augmenter en autonomie.

Chargeur de batterie

Afin de charger efficacement votre batterie, il faut se doter d'un chargeur qui puisse recharger votre batterie en peu de temps (par exemple 1 nuit, soit plus ou moins une dizaine d'heure).

Exemple, pour une batterie de 100 Ah, on prendra un chargeur de 10Ah. Il vous faudra ainsi 10 heures afin, de retrouver votre batterie en pleine forme.

Cosse

Deux types de cosse sont disponibles chez Nootica : les cosses papillon et les cosses à démontage rapide.

Si les premières seront utilisées par les personnes qui laissent la batterie sur leur embarcation, les cosses à démontage rapide serviront aux personnes qui ont besoin de déplacer régulièrement leur batterie.

Bac à batterie

Les bacs à batteries protègent à la fois de l'eau et des saletés. Ces bacs ne sont pas entièrement étanches, les batteries ayant besoin de dégazer.

A savoir : les batteries se déchargent même sans activité, certes moins que lorsqu'elles sont utilisées mais à cause du liquide qui les compose, elles ont tendance à légèrement se décharger. Une batterie dont la voltage descend en dessous de 12 volts devient inutilisable, et même sa recharge ne sera plus suffisante pour retrouver la puissance d'origine.

Entretien du moteur

Un moteur doit rester à tout prix dans un endroit sec (ex; : garage), et doit faire l'objet d'un rinçage à l'eau douce.

En ce qui concerne les moteurs eau salée, un contrôle de l'anode doit être effectué : en effet, au delà de 35% d'usure, elle doit être remplacée.

Si ces consignes sont respectées et que les charbons moteur sont remplacés suite à une usure, votre moteur aura une durée de vie presque sans limite.

A la recherche d'articles de maintenance votre moteur (Bougie, Anode, etc.) ? Rendez-vous dans la catégorie Motonautisme !

En résumé, voici les questions à vous poser afin de sélectionner votre moteur : 1) Eau douce/eau de mer ? 2) Montage avant ? arrière ?  embase ? 3) Poids du bateau ? 4) Technologie souhaitée ? (sélecteur de vitesse ? variateur ? I-pilot ? I-pilot Link ?)