Débuter en Wake

Difficile et dangereux, le wakeboard ? Sûrement pas, avec un peu d’entrainement, le bon matériel et les bons conseils, même si vous débutez, vous allez vite vous amuser.

Au départ, il faut vous renseigner sur la discipline de votre choix : wakeboard bateau ou wakeboard câble Les planches seront différentes au niveau des shapes et des dérives.

Après l’avènement du snowboard, le wakeboard est apparu en 1980. Il désigne un sport nautique, une activité qui se pratique exclusivement sur l’eau. C’est un loisir où le pratiquant doit être relié par un palonnier qui est à son tour rattaché à un bateau à moteur ou bien un téléski. Le sportif glisse par la suite sur l’eau en se maintenant sur sa planche

Comment débuter ce sport ?

Le wakeboard est une discipline accessible à tous. Toutefois, il convient d’avoir de bonnes conditions physiques en particulier pour les débutants. Effectivement, ce sport demande un effort important étant donné qu’il faut répéter plusieurs mouvements dans l’eau. En ce sens, il est indispensable d’arriver en pleine forme après une bonne nuit de sommeil et un bon repas équilibré. De cette manière, l’apprentissage sera meilleur.

Quels sont les équipements à prévoir pour débuter ce sport ?

Pour débuter un sport en bonne et due forme, il est toujours recommandé d’avoir le bon matériel de wakeboard à disposition. Cela garantit votre sécurité en wake.

Pour pratiquer cette activité, il faut se munir d’un gilet de flottaison et d’une planche de wakeboard. Cette dernière doit mesurer entre 130 cm et 147 cm de long puis 45 cm de large. Quel que soit votre niveau, ces deux éléments sont essentiels. Aussi, il est toujours conseillé de porter un casque de protection, bien que ce soit facultatif. De plus, vous aurez également besoin d’un short ou d’un maillot de bain. Lorsque l’eau est froide, le port d’une combinaison en néoprène est vraiment utile.

Où pratiquer cette activité ?

Comme le wakeboard est une activité nautique, vous aurez besoin d’eau. De ce fait, pour pratiquer ce sport, vous avez plusieurs options, car de nombreux plans d’eau répartis en France permettent de s’essayer à ce sport. Derrière un bateau ou en cable park, vous avez largement le choix. Néanmoins, il serait plus judicieux de réaliser une initiation encadrée par un professionnel avant de se lancer. Pour effectuer une formation, vous pouvez vous renseigner auprès de différents établissements de téléski nautique.

Comprendre les bases

Le but principal du wakeboard est de glisser sur l’eau à l’aide d’une planche. Cela permet de retrouver des sensations semblables au snowboard et au skateboard. Contrairement à ces deux activités, la planche utilisée dans ce sport assure une portance aux glisseurs. Pour bien glisser, il est utile d’apprendre les bases.

La position à adopter

Afin de ne pas tomber sur la planche, il existe une position de base à mettre en œuvre.

Le départ le plus courant consiste à se placer assis au banc. Après avoir réalisé plusieurs tours de cette manière, les professionnels vous proposeront un départ debout. La position à adopter durant la pratique sous le câble est de se redresser avec les bras tendus devant soi et les genoux fléchis. Le buste doit être droit. En conséquence, vous devez bomber votre poitrine. La planche doit être horizontale. N’oubliez surtout pas de gainer votre corps et de respirer normalement. Soyez sans crainte, les sensations seront au rendez-vous dès les premières minutes. En continuant, vous progresserez au fil du temps.

Comment trouver son pied d’appui ?

Pour avoir un bon équilibre et une bonne stabilité, il est impératif de trouver le bon pied d’appui. Cela vous permettra de rester debout, mais aussi d’éviter les chutes. Dans le wakeboard, le poids du corps doit être réparti de part égale entre les deux pieds. S’il y a trop d’appui sur le pied arrière, la planche peut être trop cabrée. Cette dernière pousse alors de l’eau, pourtant elle devrait glisser dessus. De plus, si vous appuyez trop sur une jambe, vous perdez la stabilité directionnelle de la planche. Pour éviter cette situation, il faut plier suffisamment les genoux.


^4F0EB06873DA3CCAF392C8211954CC1BB7072F77ED484C4178^pimgpsh_fullsize_distr

La technique de la sortie de l’eau

En wakeboard, le premier objectif est de pouvoir sortir de l’eau. Pour ce faire, il existe plusieurs méthodes. Dans tous les cas, vous trouverez la vôtre ou bien celle qui vous conviendra le mieux lorsque vous aurez progressé techniquement. Ainsi, il faut être capable de subir la puissance de traction provenant du bateau.

Au commencement, vous devez garder les genoux groupés au niveau de la poitrine. Ensuite, il faut laisser le bateau vous soulever lentement. Votre palonnier doit être placé proche de votre hanche. Dès que la corde est tendue, il est impératif de se lever tout de suite. Essayez de regarder loin devant et de rester le plus droit possible.

Comment tourner ?

Lorsque vous maîtrisez correctement les bases et les techniques pour sortir de l’eau, il est très facile d’apprendre à tourner. Pour ce faire, il suffit d’appuyer sur la pointe des pieds pour tourner à droite et pressez sur vos talons pour virer à gauche. A partir de vos jambes et de vos hanches, commencez par effectuer des virages à l’intérieur du sillage.

Quelques consignes de sécurité

Wakeboard câble : Il est indispensable et obligatoire de porter un casque et une veste impact pour le . Vous devez également prendre une licence auprès de la Fédération Française de Ski Nautique et de Wakeboard. La licence permet d'être assuré et donc protégé en France et à l'étranger durant la pratique du sport.

Wakeboard bateau : Il est important d’être au minimum 3 personnes pour remplir un maximum de condition de sécurité : un rider, un pilote et un co-pilote qui surveillera le rider durant la session et préviendra le pilote s’il vient à tomber. Une veste impact 50 newton minimum est obligatoire mais contrairement au câble le rider n’est pas tenu de porter un casque .

Les conseils d’experts 

Au début de la pratique du wakeboard vous serez amené à tomber souvent … très souvent … N’ayez pas peur de repartir, avec un peu d’entrainement vous trouverez la bonne position pour vos départs. Les téléskis nautiques peuvent baisser leur vitesse de 30 à 27 km/h pour les débutants et les prestataires en bateau pourront vous proposer une barre fixe avant de pratiquer sur la corde pour que votre corps intègre de bonnes sensations et une bonne position.

Alors qu’attendez-vous pour glisser sur l’eau maintenant ?